mardi 11 juillet 2017

Un inquiétant document secret de la DGSE aurait fait changer d’avis Macron sur la Syrie


Je ne sais pas si un simple rapport de la DGSE peut suffire à réorienter toute une politique étrangère ; ce qui est certain en revanche, c’est que depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, la situation s’est complètement retournée sur le terrain grâce aux Russes, aux Iraniens et à l’intelligence tactique de l’armée syrienne. On est d’ailleurs tout près d’un accord entre Russes et Américains sur la Syrie, pour mettre fin au conflit. OD

« Selon Le Canard enchaîné (« Un document alarmiste de la DGSE », 5.07.17), Macron aurait changé d’avis sur Assad et pris ses distances avec la politique de son prédécesseur Hollande et des néoconservateurs après avoir eu accès à des données consignées dans un rapport secret de la DGSE. On y apprendrait entre autres que le régime d’Assad n’aurait jamais été aussi fort depuis 2011 tandis que l’opposition dominée par des groupes djihadistes serait laminée, que les djihadistes en perte de vitesse tout comme l’Etat islamique pourraient après leur défaite en Syrie se rabattre sur l’Europe. Un rapport qui aurait été effectué pour le compte de la DGSE par des experts, des universitaires, des chercheurs et spécialistes de la géopolitique. Le Canard donne quelques extraits très succincts de ce rapport de 70 pages :

– « Le régime de Bachar (…) est aujourd’hui en meilleure posture qu’à aucun moment depuis 2011, grâce aux interventions russe et iranienne« .

– « L’opposition est désorganisée et fragmentée, ne pose pas (sic) une menace stratégique (…). Les principaux groupes d’opposition sont de plus en plus divisés (…), souvent sous-équipés et démoralisés. »

– « Cette opposition est de plus en plus dominée par des groupes extrémistes« .
– « Une solution politique et militaire au conflit demeure peu probable ».
Daesh poursuivra son combat « en Europe, après la chute du Califat ».
– « La libération de Mossoul soulèvera autant de problèmes qu’elle en résoudra (…) Les conflits latents (avec le gouvernement de Bagdad) risquent de refaire surface en 2017 et 2018, entre Kurdes et Chiites, et entre les deux principaux partis kurdes« .


Source : SLT,    vu sur  https://olivierdemeulenaere.wordpress.com


1 commentaire:

  1. Anonyme12.7.17

    NOUS VOULONS LA PAIX PORTEE PAR NOS CHEFS D'ETAT DE PAIX ET DIGNES DE CE NOM ET NON PLUS DES VOYOUS PSYCHOPATHES DE L'ESPRIT MORTIFERES QUI NE PENSENT SOUS RAISONNEMENTS TROMPEURS ET MANIPULATEURS QU'A FAIRE LA GUERRE:etant eux bien planqués . stop a ces criminels,ca suffit !
    et trop de morts dont ils ont la responsabilité,ces tristes personnes sont a poursuivre en justice pour crimes de l'humanite

    RépondreSupprimer